Articles Tagués: Merveilleux

Plaire

À l’école, on est comme des agriculteurs. On parle déjà du septembre suivant, alors que l’été n’est pas encore commencé. On regarde tous les jours la météo, pour savoir si on va jouer dehors, s’il faut mettre les manteaux, si on

Plaire

À l’école, on est comme des agriculteurs. On parle déjà du septembre suivant, alors que l’été n’est pas encore commencé. On regarde tous les jours la météo, pour savoir si on va jouer dehors, s’il faut mettre les manteaux, si on

Pas très loin

Le mercredi, on part. En quelques minutes de bus, nous sommes à la ferme. Sauf grosse averse. On passe devant le château, on franchit le portail. A droite, les chevaux. On touche leur museaux, leur moustache, leur robe. Il y

Pas très loin

Le mercredi, on part. En quelques minutes de bus, nous sommes à la ferme. Sauf grosse averse. On passe devant le château, on franchit le portail. A droite, les chevaux. On touche leur museaux, leur moustache, leur robe. Il y

Chaud devant!

Même pas 9h, déjà du monde en cuisine. Les raviolis en feutrine rissolent dans la poêle en plastique, Abdou est concentré devant les feux de la gazinière. Il zozotte encore mais on comprend bien que « c’est saud, c’est saud ». La

Chaud devant!

Même pas 9h, déjà du monde en cuisine. Les raviolis en feutrine rissolent dans la poêle en plastique, Abdou est concentré devant les feux de la gazinière. Il zozotte encore mais on comprend bien que « c’est saud, c’est saud ». La

Poings serrés

Abdou est né à la toute fin décembre 2015. Il va avoir trois ans dans quelques mois. Mille jours. Il parle beaucoup, mais je ne comprends pas tout le temps. Quand je suis debout et que je laisse pendre mon

Poings serrés

Abdou est né à la toute fin décembre 2015. Il va avoir trois ans dans quelques mois. Mille jours. Il parle beaucoup, mais je ne comprends pas tout le temps. Quand je suis debout et que je laisse pendre mon

Compte-rendu

Ce matin, je suis allée dans une maternelle voisine, pour amener des futurs élèves faire une visite, voir la classe des autres, la cantine des autres, la cour des autres. Le semblable différent des autres. En revenant, une petite heure

Compte-rendu

Ce matin, je suis allée dans une maternelle voisine, pour amener des futurs élèves faire une visite, voir la classe des autres, la cantine des autres, la cour des autres. Le semblable différent des autres. En revenant, une petite heure

Le peu

En rentrant de récré le matin, on mange un morceau de fruit. Fruit, amené par une des familles de la classe, à tour de rôle. Mais parfois, personne n’y pense, surtout en revenant de vacances. Alors en partant de chez

Le peu

En rentrant de récré le matin, on mange un morceau de fruit. Fruit, amené par une des familles de la classe, à tour de rôle. Mais parfois, personne n’y pense, surtout en revenant de vacances. Alors en partant de chez

Parce que

« Qui a lancé une courgette, là? »  Sitôt prononcée à haute voix, la portée de cette phrase me frappe en plein visage. Le légume en plastique n’est pas passé loin et je ne saurai jamais qui a fait ça. Il me

Parce que

« Qui a lancé une courgette, là? »  Sitôt prononcée à haute voix, la portée de cette phrase me frappe en plein visage. Le légume en plastique n’est pas passé loin et je ne saurai jamais qui a fait ça. Il me