Articles Tagués: Humilité

Quand on passe un peu à côté de ce qu’on voulait…

Faux-frère

La douleur fantôme d’Aziz, c’était en octobre. Du haut de ses trois ans, il avait appelé, en hurlant de la balançoire, incapable de décrire ce qu’il y avait, sinon un mal au cœur qui avait l’air angoissant. Moi non plus,

Faux-frère

La douleur fantôme d’Aziz, c’était en octobre. Du haut de ses trois ans, il avait appelé, en hurlant de la balançoire, incapable de décrire ce qu’il y avait, sinon un mal au cœur qui avait l’air angoissant. Moi non plus,

Allure

Des enfants en trop,  des draps-housses perdus à la Poste, des lits en moins, la sonnette de l’école qu’on n’entend pas depuis la plonge, un ventilateur à dégotter dans un débarras, une énième clef à refaire… c’est un peu, de

Allure

Des enfants en trop,  des draps-housses perdus à la Poste, des lits en moins, la sonnette de l’école qu’on n’entend pas depuis la plonge, un ventilateur à dégotter dans un débarras, une énième clef à refaire… c’est un peu, de

En façade

7h04, le compresseur des ouvriers du chantier d’à côté se met en route. Le voisin fait construire et c’est le jour du crépi. Je sors, un des ouvriers me salue et s’excuse en souriant, à cause du bruit. Il a

En façade

7h04, le compresseur des ouvriers du chantier d’à côté se met en route. Le voisin fait construire et c’est le jour du crépi. Je sors, un des ouvriers me salue et s’excuse en souriant, à cause du bruit. Il a

La vie, c’est gratos.

Quand on joue avec de l’argent, même du faux, il se passe toujours des choses. Parce que comprendre que la « valeur » n’est pas déterminée par le nombre d’objets…c’est vraiment pas évident. Déjà, c’est dans les « Programmes », et en général, c’est pas

La vie, c’est gratos.

Quand on joue avec de l’argent, même du faux, il se passe toujours des choses. Parce que comprendre que la « valeur » n’est pas déterminée par le nombre d’objets…c’est vraiment pas évident. Déjà, c’est dans les « Programmes », et en général, c’est pas

À l’usure

Vraiment, ce que j’aime de trop, c’est faire semblant de ne pas entendre ce qu’ils se racontent. Alors on s’était rassemblés à la bibliothèque… il fallait vraiment apprendre à jouer au Yam, pour jouer et compter (ou l’inverse). Le yam, c’est le hasard, c’est un

À l’usure

Vraiment, ce que j’aime de trop, c’est faire semblant de ne pas entendre ce qu’ils se racontent. Alors on s’était rassemblés à la bibliothèque… il fallait vraiment apprendre à jouer au Yam, pour jouer et compter (ou l’inverse). Le yam, c’est le hasard, c’est un

Roturière

Une fois, on parlait des princesses, on expliquait ce que c’était. Et soit disant que ça n’existait plus… Alors j’essayais de préciser le concept, sans donner d’exemple précis. Et ils ne trouvaient pas.  » -Bon, moi par exemple, je ne suis

Roturière

Une fois, on parlait des princesses, on expliquait ce que c’était. Et soit disant que ça n’existait plus… Alors j’essayais de préciser le concept, sans donner d’exemple précis. Et ils ne trouvaient pas.  » -Bon, moi par exemple, je ne suis

Aux morts

Si je pense à l’automne, à la pluie et que je rajoute l’armistice du 11 novembre, ça donne presque une chanson qui ne serait pas de moi: Pâle septembre, comme il est loin, le temps du ciel sans cendres, il serait temps

Aux morts

Si je pense à l’automne, à la pluie et que je rajoute l’armistice du 11 novembre, ça donne presque une chanson qui ne serait pas de moi: Pâle septembre, comme il est loin, le temps du ciel sans cendres, il serait temps