On m’a dit que vous m’aimiez, est-ce bien la vérité?

S’inventer une nouvelle vie, un frère, une sœur, un cousin…c’est le grand truc du moment dans la classe. Alors ils viennent régulièrement me demander si c’est vrai que Charles et Christopher ils sont frères par exemple. Mmmh, non, déjà sur les prénoms, ça s’peut pas qu’ils aient les mêmes parents. Ou alors, j’aimerais bien les rencontrer. En tout cas, les enfants ils adorent être faux-frères et fausses-sœurs. Ou cousins et cousines. Là où ça se complique, c’est quand ils sont amoureux pour de vrai, en plus de leurs liens de famille imaginaires. Ça pose des problèmes éthiques et tant mieux qu’à six ans déjà, ça en dérange certain(e)s. Juliette, elle a dit d’un air presque assuré, pour elle-même mais assez fort pour que j’entende:

« Cousin et cousine, ça se peut pas d’être amoureux, mais bon…enfin, enfin bon. Ils disent ça…mais ça se peut pas ça, quand on est cousin et cousine. Faut pas être amoureux quand on est déjà cousin et cousine ».

Juliette, elle a l’air bien équipée pour se débattre avec la vie. J’aime plutôt ça comme idée.