Puni

jackossolSimon est arrivé dans mon bureau vers 11h. J’ai d’abord vu sa tête au coin du mur, puis son corps. Il a dit « c’est maîtresse qui m’a dit de venir », parce qu’il avait tapé un copain « pas fort » pendant l’informatique. Alors je lui ai dit de s’assoir sur la chaise en face de moi, la grande chaise bleue, le temps de se calmer un peu. Moi je faisais de l’informatique aussi. J’adore faire semblant de faire un truc, souvent les enfants ça les fait parler parce qu’ils croient qu’on n’écoute pas trop, donc ils sont pas impressionnés. Simon, il dit qu’il va changer d’école. Aller à celle où il y a un étage et un ascenseur. Je lui demande s’il croit que ça va changer quelque chose pour les bagarres. Alors, il change de sujet et il explique que l’école le mercredi matin, c’est bien, c’est mieux que rien faire à la maison. Et puis qu’il a un « Jackossol ». Au début je ne comprenais pas, parce que l’accent anglais des CE1, c’est comme un dialecte nord-irlandais. Il a un « Jack Russel », en fait. Et il a dit: « Les Jackossol, c’est des chiens, ça a besoin d’une présence. Ça aime pas être seul. Ça a besoin d’une présence tu vois. »